Vous êtes ici :  Le Parc | Comprendre le Parc | Histoire et Géographie  
Histoire et Géographie

Située à l’ouest de l’agglomération de Nancy, la forêt domaniale de Haye s’étale sur 6500 ha auxquels s’ajoutent 1500 ha de forêts communales ceinturant le massif domanial.

Le massif de Haye est traversé par l’A 31 et la RD 400, ce qui permet une desserte rapide pour les riverains et les visiteurs de régions plus lointaines. L’accès est situé sur la sortie n°17 de cet autoroute entre Nancy et Toul.

Le saviez-vous ? l’origine du mot HAYE provient vraisemblablement du terme celte « hag » qui signifie forêts !

 

Le Parc de Loisirs de la Forêt de Haye est constitué de parcelles soumises au régime forestier, l’Office National des forêts exploite les bois produits au même titre que la forêt domaniale environnante.

 Création du Parc de Loisirs de la Forêt de Haye

Après les conflits de la deuxième guerre mondiale et dès 1951, l’espace du parc de haye pour 510 hectares est mis à disposition de l’OTAN pour y abriter une base militaire. Pendant plus de 15 ans, l’armée américaine crée, construit, gère plus de 120 bâtiments de tailles variables dont des garages, une chapelle, une salle de sport, des bureaux etc. De nombreux lorrains ont travaillé ici et participé aux aménagements et constructions. En 1967, le parc de haye est remis à disposition de l’Office National des Forêts à condition d’y réaliser des projets d’intérêt général.

La forêt domaniale de Haye entre hêtres et noisetiers, abrite alors des constructions dont le moins qu’on puisse dire est qu’ils sont utilitaires et fonctionnels. Après le départ définitif de l’OTAN en 1967, ils connaitront une deuxième chance. En effet, quoi faire d’un espace forestier de plus de 500 hectares, sillonné d’allées bétonnées et de constructions tristounnettes. Fin des années soixante, les constructions disponibles manquaient furieusement ; NANCY et sa région avaient le même problème pour héberger des équipements mangeurs d’espace, aussi des associations telles que le musée de l’auto, le tennis club, l’ASNL et les créateurs du groupement de protection de la nature en lorraine (gecsoml puis gecnal) n’ont pas manqué cette opportunité car dès le 21 août 1968, le ministre del’agriculture décidait de la création d’un parc de loisirs sur proposition de l’ONF chargé de la gestion de cette forêt domaniale. Pour répondre à une demande grandissante d’amateurs de nature, l’ONF procède à des aménagements sommaires, allées, bancs, entretient les pelouses existantes et propose un plan d’aménagement.

Après quelques années, en 1972cet espace est attribué à un Syndicat Mixte nouvellement créé (établissement public administratif) constitué par le département de meurthe et moselle, la ville de Nancy (remplacée par la communauté urbaine par la suite), la commune de Velaine-en-Haye et l’ONF. L’objectif de ce nouvel établissement respectait strictement les voeux de l’Etat, soit la mise à disposition d’espaces naturels pour favoriser les projets de dimension locale ou régionale.

Le Parc de Loisirs de la Forêt de Haye rencontre immédiatement son public, urbain et motorisé, groupes et familles, associations sportives ou éducatives. Rapidement, de nouvelles activités se créent en conformité du plan original, seul les projet d’étang et de camping sont abandonnés pour rester dans la vocation affichée du parc de loisirs.


Le Parc de Loisirs de la Forêt de Haye aujourd’hui

Les familles, les sportifs se donnent rendez-vous pour des journées nature très prisées ; les enfants devenus adultes et parents n’ont pas oublié le chemin et la fréquentation des terrains de jeux, des espaces sports et parcours de santé en particulier ne faiblit pas.

Les activités commerciales se développent rapidement, le syndicat mixte veillera pendant toutes ces années à protéger les espaces forestiers et limiter les installations aux seuls bâtiments existants, les contructions nouvelles correspondent à des rénovations ou à des besoins d’équipements modernes, ainsi l’AS Nancy Lorraine mettra en place terrains de foot, centre de soins et d’hébergement des jeunes joueurs, le club abritera les débuts de Michel Platini en particulier.

 la tempête a entrainé un débat sur l’utilisation des espaces libérés par la destruction d’une partie des peuplements. Si une parcelle a été reboisée en partie avec l’aide d’une entreprise privée, il a été décidé pour la plupart des espaces libérés de laisser faire la nature. Le dégagement très rapide des parcelles touchées (environ 50 % du parc de loisirs) a été une priorité au cours de l’année 2000. Malheureusement, la parcelle pique nique en particulier ne retrouvera pas avant une bonne cinquantaine d’années son ombrage et son attrait si particulier. Cet événement si particulier dans la mémoire est néanmoins « naturel », il a marqué les esprits mais n’a pas détruit l’attachement du public à ses espaces.

Puis, une parcelle près de l’entrée a été dédiée à l’installation d’un parcours dans les arbres, la société Tipi Park propose à présent des parcours consacrés à cette activité ludique et sportive sur des aménagements très nature ; un espace accueil permet à plus de 300 personnes de s’attarder dans un environnement très agréable. Les espaces libérés par la tempête sont porteurs de projets pour l’avenir.

Météo

A Savoir

Objets perdus
Parfois, des objets sont retrouvés dans le parc ; ils sont déposés au bureau d’accueil, n’hésitez pas à appeler ou à vous rendre à l’administration, nous vous remettrons votre bien.

A Voir


Découvrez tous les charmes du parc
en images ...

Plan du parc


Mention légales